La carte postale d’Anne Berest

 Ephraïm, Emma, Noémie, Jacques …4 prénoms écrits sur une carte postale envoyée sans autre explication à l’adresse de Lélia Picabia, la mère de l’auteur, un matin de janvier 2003. Ces personnes étaient ses grands-parents, oncle et tante morts pendant la Shoah. Que signifie cet envoi ? La carte postale a-t-elle pour but de raviver une plaie…

Share Button
Continuer la lecture